Dilatation-torsion de l’estomac 2 / 3

QUELS SONT LES TROUBLES LORS DE DILATATION-TORSION DE L’ESTOMAC ?

En couleur, les symptômes que l’on peut observer.

–  Troubles au niveau de l’estomac:
Dans la grande majorité des cas, un début de dilatation précède la torsion de l’estomac. La torsion de l’estomac se fait toujours dans le même sens, c’est à dire dans le sens des aiguilles d’une montre lorsque l’on se place derrière le chien.
La torsion de l’estomac est variable, jusqu’à 180 et même 360°, entraînant la rate, qui se dilate du fait d’un mauvais retour veineux.
Une fois la torsion installée, la dilatation de l’estomac est encore plus rapide par les gaz et les liquides. La pression est alors telle que l’estomac ne peut plus se remettre en place seul, d’autant plus que la rate très dilatée gêne la détorsion.

L’abdomen du chien est dilaté, avec du tympanisme (bruit de tambour quand on tape avec le doigt). Il ne tient pas en place car il a très mal, il essaie de vomir mais n’y parvient pas, il salive beaucoup.

Les liquides sont en quantité très importante dans l’estomac lors de dilatation-torsion: ils proviennent de sécrétions gastriques, et d’un appel de liquide extracellulaire dans le tube digestif du à une augmentation de la pression hydrostatique (compressions vasculaires lors de torsion) et de la perméabilité de la paroi gastrique.
La dilatation et la torsion sont à l’origine de graves lésions de la paroi de l’estomac.
La paroi de l’estomac n’est plus assez vascularisée suite à la rupture de vaisseaux gastriques, au mauvais retour veineux, à la chute du débit sanguin, à l’augmentation de la pression dans l’estomac, les thrombus (caillots) qui se forment dans les vaisseaux… La muqueuse devient œdémateuse, et la paroi de l’estomac peut montrer des zones nécrosées.

Les acides gastriques lèsent rapidement la muqueuse hypo perfusée de l’estomac, entraînant des lésions ulcératives puis nécrotiques, pouvant aller jusqu’à la déchirure de l’estomac.

– Troubles de La fonction respiratoire :

La respiration est rendue difficile par la pression importante exercée sur le diaphragme par l’estomac dilaté. Le chien a une respiration courte et très rapide.
Associés à la chute du débit cardiaque, les troubles respiratoires auront pour résultat une hypoxie (manque d’oxygène au niveau tissulaire, aggravant les lésions). Les muqueuses deviennent cyanosées en fin d’évolution. Il est souvent un peu tard pour intervenir à ce stade!

– Troubles cardio-vasculaires :
Ils sont nombreux: baisse du débit cardiaque, chute de la pression artérielle, chute du retour veineux par obstruction mécanique de la veine cave et de la veine porte.
Les mécanismes compensateurs sont une tachycardie et une vasoconstriction : la fréquence cardiaque du chien est très augmentée, et ses muqueuses sont pâles.

L’ischémie myocardique (manque d’oxygène au niveau des cellules du muscle cardiaque) entraîne de graves troubles du rythme cardiaque, pouvant survenir jusqu’à 2-3 jours après l’intervention (d’où l’intérêt de l’hospitalisation avec un suivi cardiologique rigoureux).

– Troubles sanguins :
Ce sont des troubles hydro- électrolytiques (par exemple chute du taux de potassium), un déséquilibre acido-basique (par exemple une acidose métabolique), que l’on corrigera par des perfusions adaptées à chaque cas. Des troubles de la coagulation (coagulation intra-vasculaire disséminée) peuvent aussi être observés.

– Lésions des organes abdominaux :
Les toxines, ions super oxydes, radicaux libres, produits lors de la dilatation- torsion de l’estomac, l’hypoxie (défaut d’oxygénation des tissus), le défaut de retour veineux, peuvent entraîner des lésions des organes abdominaux: foie, pancréas, reins, rate, intestins.

Sébastien MIRKOVIC – Vétérinaire
Article paru dans »Terre-Neuve & Landseer Magazine » 3/2009 & 1/2010

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *